La vie des cèpes (1).wmv
Format Vidéo Windows Media 7.1 MB

Le cèpe fait partie des végétaux les plus légers, ainsi son apport calorique ne dépasse pas les 15 kcal/100 g. Veillez à préserver cet atout, en contrôlant l'ajout de matière grasse lors de la cuisson. En outre, riche en fibres (3 g/100 g), il participe également au bon fonctionnement du transit intestinal.

Très bien pourvu en protéines (2 g/100 g), chose rare pour un légume frais, ce champignon contient également une quantité très importante de minéraux : du potassium, du phosphore et du fer notamment.

 

L'organisme manque souvent de ces substances, qui participent au bon fonctionnement des cellules. Le cèpe contribue donc à pallier ce manque efficacement et constitue ainsi une excellente source d'énergie.

Valeurs nutritionnelles (pour 100 grs) :
Glucides : 0,5g
Lipides : 0,5g
Calories : 15 kcal

 

On trouve également sous son chapeau un panel complet de vitamines. Toutes celles du groupe B sont représentées, et notamment la vitamine B12 ou riboflavine. Indispensable à la croissance et au développement, elle a également des propriétés antioxydantes intéressantes.

 

Autre atout du cèpe : renfermer des vitamines plus rares : D, qui renforce le squelette, E, qui protège des radicaux libres, et K, qui favorise la circulation sanguine.

Le cèpe est en fait une variété de bolets, très réputée dans la gastronomie française. Cette affection pour celui qu'on appelle encore "gros pied" est, toutefois, assez récente.

 

Ce n'est, en effet, qu'au 19ème siècle qu'Alcide Bonton, chef du café le plus fréquenté par la haute société de l'époque, le glissa dans ses plats du jour et en assura alors la notoriété.

 

Ainsi, qui n'a jamais entendu parler du fameux "Cèpe de Bordeaux" ; la capitale de l'Aquitaine est, en effet, vite devenue son premier port d'expédition.

Ce champignon des régions tempérées pousse volontiers au pied des pins et des sapins dans les forêts de conifères, entre juin et octobre.
 

     Son nom vient du gascon "cep" qui signifie "tronc".

 

On le reconnaît à son chapeau, charnu et rond. Blanc, jaune, bleu violacé ou brun, son diamètre oscille entre 6 et 20 cm. Sous ce chapeau, on ne trouve pas des lamelles comme pour les autres champignons, mais des tubes, que l'on peut comparer à des pores.

Le pied du cèpe est trapu ; c'est grâce à sa couleur que l'on peut déterminer de la comestibilité du spécimen.
Le cèpe comestible a un pied de couleur blanche.

 

Les espèces vénéneuses se reconnaissent à leur pied jaune ou rouge. Méfiance.
 

Lors de la cueillette en forêt, ou sur les marchés, on rencontre fréquemment :


         - le cèpe de Bordeaux, dont le chapeau est foncé
         - le cèpe d'été, souvent véreux malheureusement
         - le cèpe des pins, à l'arôme est très fin.

( Cliquez sur l'image pour accéder

   au site )

Notre confrérie est membre


- du COFRACO "Conseil  

  Français des Confréries"


- de l' Ambassade des

  Confréries d'Aquitaine

  des Produits du Terroir

  et du Goût

Visites : vous êtes le